Menu
A+ A A-

La Rougeole

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Une éruption cutanée précédée par une rhinite, une conjonctivite, une toux et une fièvre modérée caractérisent la maladie. Le point sur la rougeole, son diagnostic et sa prise en charge. 

La rougeole, qu'est-ce que c'est ?

La rougeole est la fièvre éruptive qui atteint le plus grand nombre d'enfants dans le monde. Ses complications, rares dans les pays occidentaux, sont fréquentes dans le tiers monde et sont responsables d'une très lourde mortalité.

Causes

La rougeole est liée à un type de virus appelé paramyxovirus. Elle sévit sous forme d'épidémies en hiver et au printemps dans les pays tempérés. Les enfants de moins de 6 mois sont en général protégés par les anticorps de leur mère (si elle a eu la rougeole ou si elle a été vaccinée). La contamination s'effectue par la propulsion des gouttelettes de salives des sujets infectés. Le malade est contagieux 4 jours avant l'éruption. Le virus disparaît du sang 4 jours après le début de l'éruption.

Symptômes de la rougeole 

La maladie s'observe habituellement à l'âge préscolaire. L'incubation est d'environ 10 à 12 jours1 après la contagion. Elle met 3 jours pour progresser jusqu'aux mains et aux pieds, persistent 5 à 6 jours. Les signes de la maladie sont les suivants :

  • Fièvre élevée ;
  • Conjonctivite ;
  • Œdème des paupières ;
  • Yeux bouffis, rouges, larmoyants ;
  • Écoulement nasal ;
  • Toux sèche ;
  • Signe de Köplik qui permet le diagnostic : Petites taches blanches, grosses comme une tête d'épingle, sur une muqueuse rouge à la face interne des joues en regard des prémolaires. 
  • Eruption rougeoleuse : Trois ou quatre jours après le signe de Köplik, des petites plaques rouges plus ou moins en relief de quelques millimètres de diamètre confluent en larges plages mais laissant toujours entre elles des intervalles de peau saine. L'éruption débute sur le visage derrière les oreilles et s'étend progressivement. 

Au cours de cette phase éruptive, la fièvre reste élevée, la toux et le "catarrhe oculo-oto-naso-pharyngo-laryngo-intestinal" persiste (écoulement oculaire, otite, rhinite, angine, laryngite, diarrhée).

L'enfant est très fatigué. Lorsque l'éruption s'efface, elle fait place à une desquamation fine visible quelques jours. La fièvre disparaît sauf en cas de complications. La convalescence s'étend sur une dizaine de jours, l'enfant restant fatigué.

Complications 

Les taux de complications varient selon l'âge, la région géographique, la santé nutritionnel et l'état immunitaire du patient2,3.

Elles font toute la gravité de la maladie. Ce sont les suivantes2,3 :

  • Otites moyenne aiguë (7 à 9% des cas2) et laryngites ;
  • Bronchites, pneumopathies (pneumonie dans 1 à 6% des cas2);
  • Diarrhées (dans 8% des cas) ; 
  • Rougeole pulmonaire maligne, pouvant entraîner une détresse respiratoire et parfois la mort ;
  • Pneumopathie séquellaire ;
  • Staphylococcies pulmonaires ;
  • Broncho-pneumopathie bactérienne ;
  • Encéphalite aiguë morbilleuse (1 cas sur 1 000 rougeoles) ;
  • Panencéphalite sclérosante subaiguë de Von Bogaert .

La méningo-encéphalite de rougeole

Elle guérit sans séquelle dans 60 % des cas. Les autres enfants vont décéder ou survivre au prix de séquelles neuropsychiques sévères. 

Elle est imprévisible et sans rapport avec la gravité de la rougeole. Le plus souvent, son début se situe entre le 3 e et le 7 e jour de l'éruption.

Le début est brutal par de la fièvre et des troubles neurologiques divers :

  • Convulsions ;
  • Troubles de la conscience (obnubilation ou coma) ;
  • Troubles neurovégétatifs ;
  • Troubles psychiques (prostration, indifférence, agitation, hostilité, délire etc.) ;
  • Troubles neurologiques focalisés ( paralysie faciale, ophtalmoplégie, hémiplégie, aphasie etc.) ;
  • Troubles extra-pyramidaux ( hypertonie, tremblements etc.) ;
  • Troubles de l'équilibre (ataxie, nystagmus etc.).

La panencéphalite sub-aiguë sclérosante de Dawson ou de Van Bogaert (S.S.P.E.)

C'est une complication tardive de la rougeole, survenant en moyenne 7 ans après celle-ci, et toujours mortelle en 1 à 2 ans.

Cette maladie est caractérisée par une très longue période d'incubation (plusieurs années) et la persistance du virus chez l'enfant durant la maladie clinique apparente.

Elle touche l'enfant entre 5 et 12 ans et sa fréquence est de l'ordre de 1/1 000 000. Elle survient plus souvent chez le garçon que chez la fille et dans 85 % des cas, et dans les zones rurales. La cause exacte de la maladie est inconnue. 

Bibliographie:

https://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_1271_rougeole.htm

Connexion ou S’inscrire

Mot de passe oublié ? / Identifiant oublié ?